Aide à domicile : parcours de vie, parcours de soin

Dans le cadre de l’appel à projets PM’UP lancé par la Région Île-de-France pour soutenir les actions innovantes et créatrices d’emploi, Familles Services a eu l’opportunité de conduire une enquête destinée à fluidifier le parcours de vie des personnes âgées. Le 8 novembre, le cabinet Brigitte Croff Conseil organisait une réunion de restitution dans les locaux de Familles Services en présence de nombreux partenaires, afin de faire le point sur le chemin parcouru.

L’aide à domicile, le maillon d’une chaine dans le parcours de vie

Concrètement, il s’agissait d’imaginer de nouvelles pratiques en interne et d’améliorer la coordination avec les partenaires, de façon à mieux accompagner les personnes âgées et handicapées dans les différentes étapes de leur vie. Moments particulièrement sensibles : l’entrée et la sortie d’hôpital.

Au programme : groupes de travail et rencontres de partenaires

Le travail a démarré par des ateliers associant intervenants et personnel administratif. Poser les bonnes questions, aux usagers des services à domicile comme aux assistantes sociales, cela commence dès le premier coup de fil. Après l’introspection et l’analyse des cas concrets, Familles Services est allée à la rencontre des intervenants des services à domicile sur son territoire. Les travailleurs sociaux et les salariés des CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination), CCAS (Centre Communal d’Action Social, travailleurs sociaux, SSIAD (Services de Soins Infirmiers à Domicile) ont accueilli cette initiative avec beaucoup d’intérêt.

Des résultats concrets dans l’accompagnement des personnes

Grâce à ce travail, Familles Services s’est dotée de nouveaux outils mieux adaptés au suivi des personnes âgées et handicapées : questionnaires, dossiers bénéficiaires, cahiers de liaison… Une meilleure connaissance des autres acteurs permettra de collaborer mieux face aux cas difficiles, en attendant d’organiser des échanges plus réguliers afin d’éviter de poser toujours les mêmes questions aux bénéficiaires. Au final, ce projet aura permis d’améliorer encore les pratiques quotidiennes et le travail en réseau. Cerise sur le gâteau pour l’ensemble des intervenants : un petit surplus de motivation et la sensation d’être plus considérés comme des professionnels.

Lire tous les articles